Blogosphère : le vin & le boursin, j'sais pas. Mais oui y'a l'pain !

Publié le par Phoen

Cette semaine, Eva dessert une panoplie d'articles autour du pain. Parce qu'il est "l'aliment de base" et parce que pendant trop longtemps il fut décrié la bête noire qui fait grossir, parce que pendant des siècles nos ancêtres n'avaient que ça pour bouffer et parce que Papâtissier vend également du pain et que j'ai grandi dans la farine, le pain mérite une attention particulière, une mise sous les projecteurs sentimentale.

http://www.lamaisondemarielle.com/resources/pains+complet+.jpg

 

 

 

La principale idée reçue est que le pain fait grossir. Or, le pain, comme bon nombres d'aliments, s'installe inconfortablement en graisse uniquement consommé en trop grande quantité, voir s'il est mal consommé.

Pourtant, un petit coup de pompe, une petite entrée en hypoglycémie, et ce n'est pas la cuillère qu'on va vous conseiller de plonger dans le pot de nutella... On vous donnera un morceau de pain pour ordonner aux vertiges de cesser de tourner.

Nourrissant, riche en glucides complexes, il apporte protéines végétales, minéraux et fibres. Il en existe de toutes les sortes, sous toutes les formes, et beaucoup d'entre nous sont incapables de passer à table sans pain.

  • Quel comportement adopter face au pain ?

Au quotidien, profiter de la variété, enrichir les petits-déjeuner à coup de pain aux céréales, son, complet, seigle, levain... et adapter les quantités aux repas. Modérer votre portion si votre part de féculent (pâte, riz, semoule, légumineux, quinoa, boulghour...) est déjà assez conséquente pour couvrir tous vos besoins énergétiques.

Ne vous coltinez pas au pain blanc... Changez, goûtez, testez, questionnez votre boulanger. Le pain, à lui seul, c'est tout un monde.

Evitez les pains farcis de lardons, de noix, de carré de chèvre... C'est bon, mais à l'occasion. Les bienfaits du pain s'acquiert nature peinture.

On peut naturellement le faire soit même (d'autant mieux si l'on est équipé) et on en découvre toujours de nouvelles sortes lorsqu'on dépasse les frontières de sa région. Le pain est une histoire universellement différente.

  • Le conserver

La conservation du pain est notable primo, parce que c'est immoral de gâcher de la nourriture ; deuzio, parce que c'est économiquement préférable de s'y attacher.

A l'air il durcit, rancit (moisi...), dans le plastique il ramolli rancit. A noter que le pain tranché sèche plus vite que lorsqu'il est entier.

Enroulé dans un torchon (propre pardi !) entreposé au sec, bread préfère.

Il en existe de toutes formes donc de toutes tailles. A quoi bon acheter une baguette entière si l'on sait que les 2/3 vont moisir sur la table avant qu'on se décide à la jeter ?

Votre porte-monnaie et la morale des "millions de gens qui meurent de faim" vous disent merci.

A noter que le pain se congèle, un sachet de congélation bien refermé et hop ! le tour est joué. D'autant plus qu'il est on ne peut plus pratique d'avoir un morceau de pain au congélo. Ca arrive d'oublier de passer à la boulangerie... Ca arrive à votre chéri(e) d'oublier d'être aller à la boulangerie. Dans ces cas là, après une journée du genre exténuante, sortir son morceau de pain du congélo aller hop le micro-onde en mode décongélation et quelle consolation ! Cela évitera de sortir la boîte de chocolat après le repas devant la télévision.

D'expérience, j'ai observé que les pains dit "bio", les pains spéciaux ou encore complet/seigle, donné un meilleur rendu après décongélation. Parfois, j'en sors la veille pour le lendemain : c'est comme si de rien n'était.

Bref...

N'ayez crainte ! Désormais, la pâte à pain peut lever tranquille. La nouvelle bête noire, l'aliment de base à la mode du "fait grossir pas bon pour la santé" c'est le lait !Aller, à qui le tour ?

Publié dans Conseils & Astuces

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article