Far Breton

Publié le par Audrée

Si toi aussi tu adore les textures lactée bien ferme, alors ce far breton est pour toi. 

Par contre, si tu fais un régime, alors il est plus convenable que tu passe ton chemin  ... mais tu peux quand même regarder un petit peu ! ^^

 

 

 Far-breton01.jpg

 

 

 

Mon grand-père m'avait filé une recette de far breton qu'il conservait précieusement, en m'assurant qu'elle était extra. Après lui avoir expliquer que j'escomptais remplacer les pruneaux par des abricots secs et zapper le rhum (l'amoureux n'aimant pas), que m'a t-il répondu papy ? "Bah alors ce n'est pas un far breton". Ca m'a frappé de perspicacité !

 

 

Alors, pour son anniversaire, on s'est fait un petit repas tout les deux, c'était l'occasion de réaliser ce fameux far breton.

Je commence dans le désordre, par le dessert .

 

 

 

Temps de cuisson : 50 min à 1 h

 

 

 

 

Far-breton02.jpg

 

 

 

Ingrédients pour un moule à gratin de taille moyenne :

 

400g de pruneaux dénoyautés

250g de farine

150g de sucre

4 oeufs

100g de margarine (ou beurre)

50cl de lait demi-écrémé

sel

 

 

Préparation :

 

Préchauffez le four à 180°C.

 

Battre les oeufs en omelette.

Dans une jatte, tamisez ensemble la farine et le sel. Creusez un puit au centre et versez-y les oeufs battus. A l'aide d'une spatule, intégrer délicatement et progressivement la farine en effectuant des petits cercles en partant du centre. Vous obtiendrez une pâte collante, mais il la faudra lisse et homogène.

 

Versez le lait dans une casserole. Découpez la margarine en petits dès, et rajoutez-là au lait avec le sucre, et mettez la casserole sur le feu.

J'ai mélangé jusqu'à la fonte complète de la margarine et poursuivit ensuite tranquillement la cuisson jusqu'à ébullition.

 

Versez alors petit à petit le lait bouillant sur la pâte delayer. Terminez par le rhum.

Beurrer un moule à gratin (en terre dans l'idéal), étalez les pruneaux au fond (les biens étaient bien sérrés), versez la pâte doucement par-dessus et enfournez entre 50 minutes et 1 heure, jusqu'à ce que le dessus dore.

 

Personnellement, je l'ai réalisé la veille pour le lendemain et donc, attendu complet refroidissement pour le mettre au frigo toute une nuit durant.

 

 


Verdict ?

 Depuis le temps que je voulais faire un far breton, je n'ai pas été déçu ! On sent légèrement le rhum, ce n'est pas trop sucré ni pas assez, et en période de chaleur, c'est vraiment agréable comme dessert pour terminer un repas.

J'ai été surprise que les pruneaux restent au fond, je m'étais persuadée qu'ils remonteraient. Du coup, ça fait double voire triple texture avec comme première couche, les pruneaux, puis la pâte lactée bien ferme et enfin la fine couche de dorure.

De mon côté, je l'ai peut-être un poil trop cuit, ce qui n'a pas empêcher de ravir nos papilles.

Commenter cet article

Aurel 11/07/2011 22:08


J adore ça!!! Je prendrai volontiers une bouchée de ton far!!!!


Audrée 13/07/2011 13:57



Avec plaisirs, l'était bien épais, bien gourmand, miam !



Mathildedu27 07/07/2011 01:01


miam ! il a l'air succulent !!


Audrée 07/07/2011 15:39



Il était extra, c'était mon premier et j'suis devenu fan !



Laura_Cookie 06/07/2011 23:36


Je suis fan du far breton!
Il est sublime et donne très envie!
Bonne soirée!
Bises


Audrée 07/07/2011 15:38



Merci Laura^^ hi hi La bise, une bonne fin de journée à toi^^



fimèreoriginal 06/07/2011 22:55


il a l'air délicieux j'aime beaucoup
bonne soirée


Audrée 07/07/2011 15:37



Merci fimère !^^ Une bonne fin de journéeà toi !



Nadji 06/07/2011 20:00


J'adore les textures lactées. Ce far est pour moi.
A très bientôt.


Audrée 07/07/2011 15:37



A bientôt Nadji, une bonne fin de journée^^