Quinoa, haricots mungo & Surimi à la vache qui rit

Publié le par Phoen

Facile - Temps : environ 20 à 25 minutes (préparation et cuissons comprises)

Mais pourquoi la vache qui rit, rit ? Qu'importe, elle se marie délicieusement avec le surimi. Mise en garde : le goût est relativement fort (avis aux palets délicats).

L'idée m'est venue comme ça : une portion de vache qui rit proche de sa date de péremption, mon extrême réticence au gâchis, et ça donne du surimi assaisonné à la vache qui rit.

Déjà, je me servais de ce fromage pour assaisonner féculents et autres légumes, jeté directement dans la casserole en fin de cuisson. Mais, je dois admettre qu'avec le surimi, c'était fameux, j'ai adoré ! Et en fin de compte, ce n'est pas plus calorique que la crème fraîche alors bon, autant varier les goûts et pourquoi s'en priver ?

BS-poissons-rouges.gif 

Depuis quelques année, il est à la mode : le quinoa. La pub, les médias, vantent ses mérites nutritionnels. Mais, qu'en est-il réellement ?

Attention à ne pas croire tout ce qu'on dit...

"Du nom scientifique Chenopodium quinoa, le quinoa est une plante herbacée annuelle de la famille des Chénopodiacées de la tribu des Cyclolobae, cultivée pour ses graines riches en protéines. Il est considéré comme une pseudo-céréale, puisqu'il n'appartient pas à la famille des graminées, mais à celle de la betterave et des épinards (les Chénopodiacées). 

Cette plante traditionnelle, cultivée depuis plus de cinq mille ans sur les hauts plateaux d'Amérique du Sud était à la base de l'alimentation des civilisations précolombiennes (comme les Incas). 

Informations divers :

- Déconseillé aux enfants et aux femmes enceintes.
- Teneur en saponine de l'enveloppe des graines non écorcées.
- Farine qui en est tirée non panifiable.
- Absence de gluten.
- Pauvre en lipide.
- Riche en fer.
- Riche en protéine (16 à 18%)."

(Source : Wikipédia)

D'après mes lectures (De l'étiquette à l'assiette, Béatrice, Sophie et Alix De Reynal), le quinoa n'a pas une composition nutritionnelle exceptionnelle contrairement à ce qu'on entend, mais en somme, un bon agent de pub...

En d'autres termes, un paquet de quinoa dans son placard est utile pour varier sa consommation de féculent. Et bon nombre de recettes existent. Le quinoa par ailleurs, s'associe merveilleusement bien avec les légumes. Ca ! c'est intéressant...

quinoa haricots mungo soja et crabe vache qui rit 

Ingrédients pour une personne :

25 gr (cru) de quinoa (ici, quinoa mix royal, rouge et blanc)
80 gr de surimi émiété (ou bâtonnets d'émiétés)
90 gr d'haricots mungo (j'ai utilisé une boîte, mais vous pouvez opter pour des pousses fraîches, c'est meilleur et rapide à cuire)
1 portion de vache qui rit
Jus de citron
1 pincée de paprika.
1 càs de sauce soja

Faire cuire le quinoa en suivant les indications du paquet (généralement, 15 minutes dans 2 fois son volume d'eau).

Dans un récipient, liquéfiez la vache qui rit avec le jus de citron (attention à ne pas trop citronner ! Le fromage se dilue à mesure qu'on remu, inutile de le noyer sous le citron). Saupoudrez le surimi de paprika et, à l'aide de vos petits doigts, malaxez.

Dans une casserole (ou une sauteuse) chaude sur feu doux, mettre le surimi, arosez au mélange de vache qui rit/citron, immédiatement mélangez bien. Sortez le surimi du feu et réservez. Quand le quinoa est cuit, égouttez-le. Remettez votre casserole (vide) sur le feu (avec une pointe d'huile d'olive si vous craignez que ça crame). Mettez à cuire les haricots mungos, laissez revenir une minute (un peu plus s'ils sont frais) puis ajouter le quinoa. Bien mélanger, et ajouter la sauce soja. Remuez, laissez revenir une à 2 minutes. Réchauffez rapidement le surimi (avec le quinoa/haricots mungo ou dans une autre casserole) et servez.

Vous m'en direz des nouvelles.

Personnellement, je préfère le quinoa blanc que le rouge, d'autant plus que le rouge est d'aspect peu ragoûtant.

Publié dans Plats complets

Commenter cet article